Kalyxia


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Druidisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
arachna
Passionné(e)
Passionné(e)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 89
Age : 27
Localisation : Trois-Rivières
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Druidisme   Mer 10 Oct - 4:33

Code d'éthique des Druides


1-Se connaître est bien, se maîtriser est mieux.

2-C'est par l'exercice que tu aqueriras la puissance,
c'est par l'exercice quetu la garderas.

3-Ne laisse pas la crainte et la peur te paralyser,
ils limitent et détruisent tout.

4-Ce qu'il convient de faire,décide-le.
Ce que tu a décidé, entreprend-le.
Ce que tu a entrepris, termine-le.

5-Si rude et si obscure que soit la tâche quotidienne,
accomplie-la dans la joie.

6-Ne ralentit pas ton ascension par un leste inutile composé d'orgueil et de
suffisance.

7-Sache vaincre toute fatigue de ton corp, tout faux pas de ton esprit,
toute défaillance de ton âme.

8-Si tu ne peux modifier les hommes et les évènement à l'image de tes désirs, que du moin ce ne soit pas eux qui te modifient.

9-Mets ton point d'honneur à n'avoir de serviteur que toi-même.

10-N'érige pas autrui en juge de tes actions.

11-En quelque situation que tu te trouve, demeure comme une île au milieu des vagues, comme une montagne au milieu des nuages.

12-Garde ton sang-froid dans tout danger.

13-Ne te force jamais, prend patience, garde la joie et le sourire, vise à l'harmonie.

14-Apprend de l'étranger ce qui peut t'être utile mais ne cherche pas à l'imiter.

15-Utilise analogie et symboles, ils te permettront de penser et de comprendre là où fini ta raison. Là où il te manque les mots pour exprimer ta pensée.

16-Apprend que toute pensée est stérile si elle n'est pas rendu vivante par l'émotion ou le sentiment. Elle est alors semblable à une cocque vide.

17-Pense en images, précise tes pensées, résume le tout par un symbole qui deviendra pentacle.

18-Grâce à ces conseils tu garderas la loi et tu t'élèveras au-dessus de toi-même.

Les 3 clés de la maîtrise


-Savoir

-Oser

-Garder silence

Les 3 idéaux spirituelles


-Maîtrise de soi

-Maîtrise de ce qui nous entoure

-Maîtrise de l'inconnu

Les 3 vertus de la sagesse


-Être conscient de toute chose

-Supporter toute chose

-Être transparent dans toute chose

Les principes


1-La connaissance n'est pas infuse, elle s'apprend et se cultive.

2-Puissance est fruit de patience et de travail.

3-Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

4-Il faut connaître le mal sous toute ces formes avant de le combattre.

5-Toute peine mérite châtiment et un mal n'arrive jamais pour rien. Même un mal magique.

6-Toute chose a un aboutissement final qui ne change jamais.

7-Le destin est écrit et tout finit par la mort.

8-La mort et la vie sont un tout, on ne peut profaner cette loi, pour n'importe quelle raison.

Les 3 choses à contrôler avant tout


-La main

-La langue

-Le désir

Philosophie


La philosophie Druidique tourne souvent autour du chiffre 3. Cette manière de concevoir l'univers se rattache effectivement à une trilogie. Le père, la mère et l'enfant. Le corps, l'âme et l'esprit. La naissance, la vie et la mort. La Triskèle, le pendentif que beaucoup de Celtes portaient, était le reflet parfait de cette croyance.

Histoire


Les Druides représentaient le niveau le plus élevé de la classe des prêtres chez les Celtes des îles Britanniques et en Gaule. La caste sacerdotale Druidique, tout en étant étroitement associée au pouvoir politique, était dépositaire du savoir sacré et profane, des sciences théologiques et médicales. Les Druides étaient à la fois des guides religieux, des enseignants, des philosophes, des conseillers. Ils avaient des contacts avec des religions étrangères: Pythagore et les penseurs Grecs, probablement les Égyptiens... On retrouve une structure sociale typiquement indo-européenne primitive, avec un conseiller politique et moral qui est le Druide représentant la conscience, et un roi qui prend les décisions et ordonne, symbolisant l'action. Et c'est ce couple qui dirige le groupe. Comme Odin Wotan et Tyr ou Merlin et Arthur...

Croyance en l'immortalité de l'âme


Les témoignages antiques sont unanimes à souligner dans l'enseignement Druidique la croyance en l'immortalité de l'âme. L'abondance de sépulture
et la richesse qui les accompagne: Outils, bijoux, aliments, mobilier funéraire, témoignent pour l'ensemble des pays Celtes de cette croyance. La mort n'est qu'un voyage vers d'autre contrées merveilleuses. Peut-être l'île décrite par Bran où l'on coule une vie semblable à celle de dieu dans un pays de rêve.

Conception cosmique


La conception cosmique du druidisme est que tout dans l'univers est énergie, l'action est donc de l'énergie manifestée. Le symbole du cosmos est la spirale ( que l'on retrouve dans la Triskèle et le jeux de l'oie.)L'esprit et la matière sont 2 réalités de l'être. Il n'y a pas de distinction bien/mal basée sur un code d'observance, de règles morales fixes. Le péché n'est pas la transgression d'un commandement, c'est l'incapacité d'acomplir ce qui doit être acompli, l'incapacité du dépassement de soi-même. Il en résulte un comportement spécifique: Ardeur de vivre, mépris de la mort, communion avec la nature, confiance dans l'autonomie personnelle, sérénité métaphysique... La prière est la tentative pour se mettre à l'unisson du tout universel, et ce que l'on souhaite se réalisera si cela concorde avec le plan divin cosmique.

Harmonie universelle des êtres


On peut dire que le fondement de la pensée druidique est l'acomplissement de l'harmonie universelle des êtres et des choses dans une réalisation permanente et perpétuelle à la fois. Les Druides enseignaient l'immortalité de l'âme en une autre renaissance ailleurs, d'où la notion de réincarnation et de mépris de la mort. Dans cette conception, Dieu n'est pas, il "devient" en permanance. Dieu a besoin des hommes et de l'univers car il est cet univers. Ce qui explique que le héro soit toujours prêt à aller jusqu'au bout, qu'il soit prêt à l'impossible. Ils lui faut pénétrer le secret du monde pour agir sur lui par le dépassement de lui-même et rendre ainsi ce monde davantage conforme à l'ordre cosmique divin qui est supérieur. Car rien n'est achevé tant que ce plan supérieur du dieu unique ne sera réalisé et cette réalisation passe par l'homme héro. Nous sommes ici avec cette pensée indo-européenne occidentale aux antipodes de la pensée orientale du non-vouloir et du non-être. La représentation de dieu est monothéiste et totalement abstraite, les autres divinitées n'étant que des symboles d'attributs divins, concrétisés pour être plus accessibles au grand nombre, comme c'était le cas aussi en égypte.

Le séjour dans l'eau-delà


L'irlande se représente cet au-delà comme un séjour permanant, le Si'd (paix), localisé dans ces îles ou sous des tertres. Temps, espaces et hiérarchie sociale sont abolies, à la différence du Valhalla Germanique
réservé aux héros et particulièrement aux guerriers tombés sur le champ de bataille. Les âmes des défunts sont conduites par une déesse prenant fréquemment l'aspect d'un cygne ou d'un oiseau merveilleux.

Les Gaulois par contre, était toujours enterrés avec leurs armes et leurs chevaux car ils menaient par la suite dans l'autre monde, l'Orbis Alius Dont parle Lucain. Une vie glorifiée mais semblable à celle d'ici-bas, avec ces combats et sa vie sociale. Valaire Maxime affirme même que les Gaulois empruntaient de l'argent et trouvaient prêteur en s'engageant à rembourser dans l'autre monde, ou confiaient à leurs défunts des lettres dédiées a leurs proches déjà décédés. D'où la bravoure au combat des combattants Gaulois. Leur total mépris d'une mort qui ne représentait pour eux qu'un passage vers une forme infiniment supérieure.

On suppose aussi que cette témérité tenait à l'espérance d'une réincarnation future. De fait les Druides ont pu enseigner, à la suite des phytagoriciens, la métempsychose, l'âme du défunt pouvant même émigrer dans un animal.

C'est l'une des 2 magies qui ne demande pas d'aprentissage particulier. Le Druide, adepte d'un des 3 dieux des éléments qui ont un clergé(Gromm, Lassa ou Strashaa), reçoit de celui-ci des pouvoirs pour son dévouement à protéger la nature et les créatures qui y vivent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Druidisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Druidisme aujourd'hui ... quelles sont vos réponses ?
» Le Néo-Druidisme par Tadhg MacCrossan
» Druide et druidisme de nos jours
» le néo-druidisme
» Perception du druidisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kalyxia :: Sciences Occultes :: La magie-
Sauter vers: