Kalyxia


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Salomon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naurestel
Modérateur(trice)
Modérateur(trice)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 146
Age : 27
Localisation : Châteauguay Québec
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Salomon   Lun 6 Aoû - 1:30

Un autre petit article ^^ Cette fois vous y verrez sa vie ésotérique et non-ésotérique. bonne lecture! P.s il n'a pas fonder de religion néanmoins il a fait un grand pas dans l'ésotérisme.

Introduction à sa vie non-ésotérique :
Marquant l’apogée du royaume d’Israël durant son règne, Salomon était le troisième roi, fils de l’ancien roi David. Son règne dura 40 ans soit dans les environs de 970 à 930 ans avant Jésus-Christ. L’ancien Testament serait le premier livre des rois retraçant son règne avec force détail.

Au caractère brutal, se dernier fut quand même reconnu pour sa sagesse. Contrairement à David son père qui imposa son règne par la force, il fut un sage-roi occupé pour la paix et le bonheur des siens. Il fait aussi consolider son royaume en faisant bâtir des forteresses et des remparts autour des villes. Il fit aussi , par le fait qu’il assura la paix à son peuple, ériger le premier temple de Jérusalem.

700 épouses et 300 concubines l’inciteront à favoriser l’idolâtrie. Car même avec un règne aussi brillant on ne peut point échapper aux critiques. Dont un reproche à l’égard du favoritisme pour la tribu de Juda. Érudit, il est aussi reconnu pour avoir écrit plusieurs livres de la Bible dont :

-les livres sapientiaux
-le cantique des cantiques
-Ecclésiaste


Salomon, fils héritier de David :
Salomon, fils de David qui fut choisi pour être le second roi d’Israël et de Bethsabée, sa mère. Celle que son père épousa après avoir conduit son premier époux à la mort. Quand David fut vieux, Adonias son premier fils ne cacha pas sa prétention au trône. Sa femme et le prophète Nathan le trouvèrent et lui demandèrent de faire de Salomon son successeur. David fit réunir tout le monde où il déclara que ce sera Salomon qui prendrais sa place à sa mort.

Il fait exécuter les opposants, dont son propre frère. Il n’avait que demander à épouser la femme qui veillât sur David dans ses dernières heures de son règne. Son règne marque l’apogée de Jérusalem .Il devint gendre de Pharaon.


Salomon – le jugement :
Pour pouvoir vous montrez la sagesse de Salomon voici un extrait du livre des Rois citant l’un de ses jugement : « deux prostituées mirent aux monde, chacune, un enfant. L’un des deux étant mort, elles se disputèrent le survivant. Salomon réclama alors une épée et dit : « Que vous le coupiez en deux, ainsi chacune de vous aura la moitié de l’enfant vivant » La première accepta l’idée. La seconde affirma préférer renoncer à l’enfant que de le voir mort. Ainsi faisant Salomon reconnu en la deuxième la véritable mère et lui remit le nourrisson. »

Salomon ne voulait se fier aux apparences, puisque vérité et mensonges sont entremêlés. C’est en faisant appel au sentiment maternelle originel qui put reconnaître la véritable. Elle préférera la Vie à la possession. Tandis que l’autre préférera que celle-ci se retrouve à égalité avec elle. Depuis Salomon utilise sa sagesse au profit de la non-violence, laissant loin derrière lui l’époque où il exécutait ceux qui étaient susceptible de devenir ses rivaux.

Ce jugement donna naissance à la fameuse expression « le jugement de Salomon » puisqu’il fut le seul à porter un jugement qui, devant l’impossibilité d’établir la vérité, partagea les torts entre es deux plaignants.


Salomon – bâtisseur :
Même si ce fut David qui ramena l’Arche d’Alliance à Jérusalem. Ce n’est que Salomon qui érigea le temple pour l’abriter. Le temple fut construit durant la 4e année de se son règne. Ainsi la paix dont jouissait son peuple lui permit de consacrer sept ans à la construction du premier temple. Une fois terminé, il fit transporter solennellement l’Arche d’Alliance à l’intérieur de ce dernier. Elle contenait deux pierres où était inscrit les dix commandements de Dieu. Il se fit aussi bâtir un palais par la suite. Puis une muraille autour de Jérusalem.


Salomon – ses défaillances :
Comme son père, Salomon pêchera pour avoir fait, dans sa jeunesse, exécuter ses opposants. Il commettra aussi d’autres erreurs. Notamment à la fin de son règne.

Tentation à l’idolâtrie : Il aurait eu 700 épouse d’origine princière et 300 concubines d’origine et de religion étrangères. Ce n’est pas le nombre qui ré probatoire mais leur religion idolâtre. Yahvé avait mentionné en parlant de peuples païens : « Vous n'irez pas chez eux et ils ne viendront pas chez vous ; sûrement ils détourneraient vos coeurs vers leurs dieux » En raison de l’âge, Salomon laissa ses femmes pratiquées les cultes à leurs dieux. Mais en plus, il fit construire des chapelles à ces dieux. Dieu lui retira son trône, pas de son vivant pour David. Mais pour le fils de Salomon, en lui laissant par contre une tribu.

Les taxes et corvées – origine de la division du royaume : La construction du premier temple à Jérusalem coûtait énormément d’argent et nécessitait beaucoup de main d’œuvre. Tout comme son palais. Il fut obliger de lever de lourds impôts et obligea le peuple à participer aux travaux. Le peuple ne comprit pas pourquoi il agissait maintenant comme tout les autres souverains. À la mort de ce dernier certaines tribu d’Israël demandèrent à Roboam, son fils, d’alléger leur lourd servage imposé par Salomon. Ce dernier répondit qu’il alourdirait encore plus leur joug.

Division de Jérusalem : Les tribus du nord se rallièrent à Jérobam qui régna sur ce nouveau royaume avec pour capitale Samarie. Roboam ne régnait que sur la Judée et Benjamin au sud avec pour capitale Jérusalem. Depuis Roboam régna sur Jérusalem suivit de ses descendants. En 587 avant J-C ,le temple de Salomon et l’Arche d’Alliance furent détruits.


Salomon – auteur de textes dans la bible ? :
Le livre des rois indique que Salomon aurait prononcé 3000 proverbes et 1005 cantiques. Dans la tradition juive, Salomon aurait été l’auteur de certains textes dans la bible : « les livres sapientiaux » il aurait aussi écrit les proverbes, l’Écclesiaste, la sagesse de Salomon et le cantique des Cantiques. Il est cependant possible qu’il n’est pas écrit tous ces ouvrages. Pourtant le fait qu’on lui ait attribué tout ces ouvrages démontre son influence et rende hommage à sa sagesse légendaire.

Le livre de la sagesse, d’un point de vue chronologique, serait le dernier écrit pour l’Ancient Testament. Il fut écrit en grec et certains historiens l’on attribué à tort à un juïf d’Alexandrie en Égypte. Il affirme qu’il n’y a pas de sagesse en dehors de la justice. Celui qui se détourne d’elle va à la mort. D’après Salomon la sagesse ne s’apprend pas, elle s’acquiert, elle partage le trône de Dieu.

Le cantique des Cantiques est un texte à part de la Bible en raison du fait qu’il soit une hymne à l’amour humain, vécu par le corps, le cœur et l’esprit. Certains y voient une noce de Dieu.

L’Ecclésiaste est un livre à la tonalité pessimiste qui, pourtant, propose une sagesse épicurienne. Sa première phrase est restée célèbre : Vanités des Vanités, tout est vanités. Pourtant la fin de ce livre est plus douce. Elle appelle à se rappeler que les jours sombres sont nombreux et à profiter du soleil et de ses années tout en respectant les commandement de Dieu.

Le livre des proverbes contenant les pensées et de maximes basées sur son expérience de vie qui fut enrichit au fil des ans. Il est en deux parties la première étant consacrée aux proverbes de Salomon. La deuxième étant consacrée au roi Lémouel inconnu des historien en Israël.

Salomon – vie ésotérique :
Détenteur d’une telle sagesse et d’une telle intelligence Dieu lui dit en songe : « je te donne un tel esprit de sagesse et d’intelligence que ton égal n’a jamais existé avant toi… » En effet sa sagesse lui permettait de reconnaître le bien du mal et d’appréhender l’univers.

Les sagesses de Salomon est un canon biblique qui lui octroyait la maîtrise de l’astrologie et des puissances spirituelles, dont la connaissance thérapeutique des plantes. Un juif du nom de Flavius Josèphe qui évoqua les « pouvoirs magiques » et va même jusqu’à dire que Salomon composait ces vers à des fins d’exorcisme. Les légendes sur son pouvoir de contrôle sur les démons sont inscrit dans le Testament de Salomon. L’usage de son sceau, au delà de celui de sceau de protection, servait aussi à des dividendes de connotation politiques. Seul le gardien du sceau pouvait révéler les décrets au nom du souverain. Il écrivit aussi un livre à part qui sert aujourd’hui de grimoire pour plusieurs mages et sorciers.

On sait aussi qu’il a été initié aux rites ésotériques ne provenant pas uniquement des traditions Hébraïque. Le Zohar fait souvent référence soit au Cantique, soit au Roi Salomon lui même. Et ce au point tel que les spécialiste en sont venus à dire que le Zohar n’était qu’une exégèse du cantique des Cantiques.

Le Zohar se présente comme un dialogue entre rabbi Siméon ben Yohaï et le prophète Élie. Les enseignement de la tradition cabalistique révèle et met en forme n’ont souvent pas d’équivalent dans les autres strates du Zohar. Ce qui donne une importance considérable doctrinale et historique servant à la compréhension du corpus ésotérique juif.

Clavicule de Salomon :
Les clavicules de Salomon sont attribués selon les auteurs soit à Aggripa, Salomon ou Albert. Ce terme est dérivé de clavicula qui signifie « petite clé ». C’était un passeport obligatoire pour accéder à la science secrète, à la connaissance et aux richesses. Les Grandes Clavicules de Salomon était le premier grimoire qu’utilisait les mages et les sorciers. Il fit son apparition vers le XIe siècle. On disait qu’il était écrit de la main de Salomon lui-même et qu’il était censé de révéler tous les secrets des Égyptiens.

D’après Eliphas Lévi, les clavicules de Salomon sont une restitution du dogme kabbalistique dans une pureté primaire. Elles comprennent les tente-six talismans (leur figure). Dont les trente-deux Voies de la Sagesse.

Au XIVe siècle on prétendit qu’il fut écrit par le pape Honorius III à Prague centre de la magie. Le plus authentique se retrouve à la bibliothèque de l’Arsenale, celui du cardinal de Rohan. Aujourd’hui il n’y a que quelques planches de cet ouvrage.

Les hébreux avaient horreur d’utiliser l’emploi de la figure dans les images dites sacrées. C’est pour cela que dans le Zohar, les figures présentes, sont presque toutes tracées uniquement qu’avec des lettres. Son complément est le tarots Italien, dont les talismans de Salomon expliquent et résument les symboles. Elles servent à repousser les illusions et les prestiges de la lumière.

Sceau de Salomon :
Le sceau de Salomon est un hexagramme , une étoile à six branches. Elle serait en fait deux triangles équilatéraux s’entrelaçant. Il symbolise le pouvoir de l’esprit sur le corps physique. Il symbolise aussi l’harmonie des parfaits contraires. Il reflète l’ordre cosmique, les cieux, la trajectoire des astres, le flux perpétuel entre le feu et l’air et entre le ciel et la terre. Il incarne une sagesse divine et la monarchie des droits divins. Il est le symbole privilégié entre les échanges culturels orientaux et occidentaux.

Depuis l’antiquité on lui attribue effectivement des pouvoirs magique. A l’instar du pentacle, qui est beaucoup plus ancien, il invoque l’épanouissement mathématiques par les civilisations de la méditerranée à l’Antiquité. Le pentacle et l’hexagramme de Salomon furent appréhendés comme la représentation du paradis, sa réalisation sur terre, du divin.

Bref le sceaux, le pentacle de Salomon, sert à des fins d’exorcisme et de protection spirituelles contre les démons. Autrefois appelé mauvais génies.

Bouclier magique de Salomon :
C’est une amulette de prospérité qui est souvent utilisé en affaire. Elle aide à générer des profits justes et équitables et elle protège les investissements et contre tous risques d’ordre financiers. Au moyen Âge ce symbole a prit le nom de « bouclier de David »ornant souvent les talismans magique destinés à chasser le mauvais Œil. Mais après le Moyen Âge, le bouclier de David, illustrer par une étoile à six branche, fut utilisé partout. Autant par les juifs que par les non-juifs, dans les livres et les armoiries.

À Prague le Bouclier de David avait été configurer par la communauté juive, comme un motif dans son sceau. Par la suite, à partir du XVIIe siècle, ce symbole commença par figurer sur des objets rituels. Et chez certains adeptes de la Kabbale, il finit par devenir un signe ésotérique qui symbolise la rédemption.

Chacun des différents triangles entrecroisés composant ce symbole représentent les éléments tel le feu, l’eau, l’air et la terre. Tandis qu’aux quatre pointes latérales, elles correspondent aux quatre propriétés de la matière tel le froid, le chaud, le sec et l’humide. Le triangle pointant vers le haut est blanc. Il représente Dieu et les forces de l’évolution. Celui qui est complémentaire et opposé est de couleur noir. Il représente l’involution, les forces terrestre. Pour les kabbalistes juifs il symbolise l’action de Dieu dans notre monde.

Pour les alchimistes ce dernier représente la pierre philosophale. Le sceaux symbolise les officiers de la fraternité chez les francs-maçons.

Clé de Salomon :
Elle renforce la confiance en soi, notre joie et notre optimisme. Elle protège aussi contre les forces du mal, les esprits perturbant et la « pénombre ».

Salomon disait contrôler bon nombre d’esprit et d’entités. Ses « pouvoirs » proviendraient d’artefacts enchantés : Les clé de Salomon. Il existe neuf clés de Salomon les voici : clé de la Mort, de la Vie, des Séraphins, des Esprits, de la Guerre, de la Terre, de l’Air, de l’Eau et du Feu. Il en existerait quatre autres, mais elle n’ont pas été retrouvées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naurestel
Modérateur(trice)
Modérateur(trice)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 146
Age : 27
Localisation : Châteauguay Québec
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Salomon   Lun 6 Aoû - 1:30

Pentacle de Salomon :
Elle offre la protection universelle contre les esprits malins et les énergies négatives. Ce dernier est un puissant pentacle éloignant tout type de danger.

Cercle de Salomon :
Pentacle qui fut utilisé par Salomon pour se préserver des esprit Malins et négatifs. Parmi l’inscription mystique on retrouve le symbole de l’Alpha et de l’Oméga qui signifient que tout ce qui est en haut est comme tout ce qui est en bas.

Triangle de Salomon :
Pentacle conçu pour contenir les Esprits Maléfiques, qui est aussi considéré dans certaines traditions comme le triangle de l’Art, qui incluent les trois principes de Déités. Anaphaxeton, Tétragrammaton et Primeumaton.

L’importance des Pentacles :
L’importance des pentacles de Salomon c’est qu’ils nous servent de boucliers contre les démons et les mauvais esprits. Il sont là pour servir de cercle de protection. C’est là toute l’importance…la protection de la personne. Bien évidemment chaque pentacle protège de choses précises. Mais leur but premier est bel et bien la protection rien de plus.

Salomon – comparaison et différences de sa vie :
Si nous comparons les deux principaux aspects de sa vie, nous nous rendons compte que malgré que ce fut la même personne d’un point de vue technique, il n’en reste pas moins qu’il y eut des différences sur ces deux plans.

Il est vrai que sur les deux plans il était quelqu’un de dévoué. Grand monarque, il voulait que son peuple vive dans la paix. Il assurait la justice au sain du peuple par le jugement autoritaire mais juste. Il les protégeait aussi contre le mauvais Œil . Il a aussi créé le premier temple monothéiste, tout comme il créa les premiers pentacles.

Bien que dévoué, il a été reconnu qu’il a été initié à des rites. Contrairement à la fin de sa gloire en tant que Roi , dans le milieu ésotérique nous continuons d’entendre parler de lui et ce encore aujourd’hui. Nous entendons parlé des Clavicules de Salomon, de ses pentacles, de ses clés. Mais aucunement de lui comme étant un Roi d’Israël. Du moins beaucoup moins que de ses réussites dans le domaine de la magie. Peut-être a-t-il été beaucoup plus vigilant. Qui sait ?

Salomon- son importance dans son époque :
Point de vue non-ésotérique :
Salomon descendant du roi David, eut une vit plutôt aisé. Préoccuper par la bien être de son peuple, il gagna bien rapidement leur respect. Il fut reconnu comme le Roi les ayant menés à l’apogée de Jérusalem, capital première d’Israël. Il fut un bon souverain ayant développé plusieurs liens diplomatique avec d’autre roi, notamment celui de Tyr. Reconnu pou sa sagesse légendaire cela ne l’empêcha pas de faire des bêtises. À la fin de son règne Israël fut divisé en deux.

Point de vue ésotérique :
Salomon fut certes un grand roi, mais il apporta aussi la protection à son peuple contre les mauvais Esprits. Il utilisa plusieurs principe de Déités et on disait de lui que c’est poème n’était qu’en fait des invocations destinées à exorciser ou encore à se protéger. Il fut le premier à propager les pentacles, ayant eux-même leur propres fonctions.

Comparaison et différence dans les points de vues :
Bien que Grand roi, Salomon, utilisa la magie pour la protection des siens. Mais utilisa la sagesse pour la protection de tous et chacun dans l’individualité. Il fut celui qui amena Jérusalem à l’apogée. Tandis qu’au plan ésotérique, il fut celui qui amena une certaine ascension par la création de pentacles. Mais dans les deux cas il ne faut pas perdre de vue qu’il était d’une grande sagesse, mais que celle-ci n’était pas sans faille.

son importance à notre époque:
Point de vue non-ésotérique :
Jésus étant de la lignée de Salomon. Ce derniers donne la foi au Chrétiens. C’est en quelque sorte l’image du Christ. Il est honoré parce que c’est une figure très emblématique, qui offre beaucoup de sens d’interprétation. Étant à la fois image idéale et aristocrate, populaire et parlante à tous et à divers niveaux. C’est pour cela qu’on le représente si souvent. Il démontre un parfait exemple, puisqu’il était à la fois roi et pasteur, souverain et serviteur. Aujourd’hui nous considérons que Salomon fut un des premiers monothéisme de son temps. Pour les pèlerins s’arrêtant devant une de ses représentation, dans les cathédrales, c’est l’image du projet de Dieu. L’homme libre.

Point de vue ésotérique :
Aujourd’hui les clés de Salomon sont représenter aussi en carte de tarots. Puisque les cartes était d’abord et avant tout des talismans. Nous le considérons comme le créateur de pentacles, aussi peut-on dire qu’il est comme une source d’inspiration, pour certains d’entre nous.

Mon commentaire sur le personnage :
Ce Roi n’était pas destiné au début à régner, puisqu’il était le second fils de David. Mais il en fut décidé autrement. Il a su se montrer digne, en quelque sorte, du trône et du royaume d’Israël. Il a gouverné sur celui-ci en prônant la paix et la justice. Il fit de même pour ce qui concernait la magie. Ayant créé des pentacles, mais aussi ayant pratiquer certains exorcismes.

sources: Me demander au besoin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Salomon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Rodrigue et saint Salomon de Cordoue
» Mission impossible 4 : IGNORER SALOMON
» « Il y a ici bien plus que Salomon »
» Saint Rodrigue et saint Salomon de Cordoue Martyrs
» Saint Rodrigue et Saint Salomon de Cordoue Martyrs, commentaire du jour "Se nourrir de la Parole qui sort de la bouche de Dieu"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kalyxia :: Ésotérisme :: Croyances-
Sauter vers: