Kalyxia


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La magie Lunaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naurestel
Modérateur(trice)
Modérateur(trice)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 146
Age : 27
Localisation : Châteauguay Québec
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: La magie Lunaire   Lun 6 Aoû - 1:44

Donc voilà un nouvel article de ma part, encore là je ne connaissais rien à la magie lunaire, mais j'en avais vaguement entendu parler et pour contenter ma curiosité et bien j'ai effectué cette petite recherche! Bonne lecture!


La magie Lunaire

Avant propos :

J’effectue ici cette recherche pour une raison assez simple, j’ai parcouru le web et j’y ai souvent vu ces termes par contre jusqu’à maintenant j’ignorais en quoi consistait vraiment la magie lunaire et solaire. Cette recherche m’a donc éclairé, maintenant j’espère qu’elle en fera autant pour vous.

La magie lunaire courte définission :

À l’inverse de la magie Solaire, elle est pratiquée la nuit. Le sorcier doit être en totale harmonie avec la lune et doit suivre précisément ses différents cycles. On dit souvent aussi que cette magie doit être pratiquée près de l’eau. C’est exacte car l’eau obéit au pouvoir de la lune et serait alors judicieux d’être près de cet élément pour sentir les pouvoir de la Mère lune.

La magie lunaire :

L’accumulation et la direction des forces subtiles de la lune est l’un des arts de la sorcellerie. C’est un art personnel. Dans les temps ancien sorcier et sorcière prenait les rôles de prêtres de la lune et dans certaine région ils étaient aussi prêtres de la mer.

L’utilisation de l’eau de mer était un aspect important de la magie lunaire. Le sel étant cristallin, donc associé à la lune. La charge de l’eau et la libération de la charge par l’évaporation était aussi important. Ainsi que de plonger des bois et plantes de l’eau de mer, qui était ensuite séchés, et brûlés en tant qu’encens et offrandes.

L’utilisation des portails afin d’obtenir l’accès aux royaumes lunaires, et dans ces lieux la création d’images magiques, est très important pour cette pratique. L’essence du pouvoir utilisé en magie lunaire prend naissance parmi les étoiles. Le soleil tire les influences stellaires et les transmet à notre système solaire. Les planètes absorbent cette énergie puis la reflètent avec leurs propres vibrations. À leur tour, les planètes dégagent une énergie composite dans notre système solaire. L’énergie ou le mode vibratoire de chaque planète est unique, et influence les autres corps et forces planétaires, dans la sphère d’influence de chaque planète. Voici donc les bases de l’astrologie et des correspondances planétaires en magie, voici comment et pourquoi cela fonctionne.

- La lune est un point focal de pouvoir sur Terre. Elle absorbe, condense, conduit et canalise toutes ces forces, qui sont ensuite guidées sur notre planète par le spectre de la lumière lunaire.
- Agrippa un magicien du 15ième siècle avait comprit ces principes quand il rédigea : « …mais la Lune la plus proche des influences célestes, par la rapidité de sa course, est liée au soleil, ainsi qu’aux autres planètes et étoiles, comme une conception, les tirant jusqu’au monde inférieur; étant voisines, toutes les étoiles ont une influence sur elle. En étant le dernier receveur, elle transmet l’influence des supérieurs à ces inférieurs et les déverse sur la Terre… »
- Aradia, la sainte Strega (sorcière en italien) dit à ses suivantes de chercher la lune parmi tous les autres corps célestes, à chaque moment magique et quelque soit le but. Dans une prière de clôture d’un rituel de Pleine lune, nous trouvons ces mots que les suivantes d’Aradia, plus tard ont mis sur papier : « Ô Déesse de la Lune…Enseigne nous tes anciens mystères […] dont la Sainte Strega parle, pour que je crois l’histoire de la Sainte Strega, quand elle nous dit de te supplier, quand elle nous dit de chercher la Connaissance, quand elle nous dit de te trouver parmi tous les autres.
- Agrippa avait aussi comprit cela quand il écrit : « De plus son mouvement est à observer avant les autres, en tant que parent de toute conception…d’où sans la lune-intermédiaire, nous ne pouvons quelque soit le moment attirer le pouvoir des supérieurs… ». Ce dont Agrippa parle ici, est une chose que les sorcières savent depuis des siècles : la Lune est le point focal de pouvoir sur la terre. Sans la lune nous ne pouvons utiliser les forces universelles qui existent au-delà de cet astre.

L’autel :

En magie lunaire l’autel est le point focal sur lequel sont tirées les forces lunaires. Les femmes sont les « vaisseaux » de la magie lunaire, recevant et dirigeant la force magique. Les hommes peuvent aussi être l’être, mais les femmes conviennent mieux car leur biologie est plus en harmonie avec les cycles de la lune, que celle des hommes.

L’autel dédié à la lune est placé vers l’Ouest. L’autel lui-même devrait être rond, mais les formes carrées et rectangulaires sont acceptables, bien que la forme circulaire soit préférable. Au centre de ce dernier, placez un bol d’eau salée. Un coquillage blanc devra être déposé en son enceinte. Ainsi fait, murmurez le nom de la Déesse qui gouverne la phase de lune actuelle, sous laquelle vous êtes en train de travailler.

- Nouvelle lune, l’auteur voulait parler surement de la lune croissante et non de la nouvelle lune aussi connue sous le nom de Lune noire, appartient à Diana.
- Pleine lune : Jana
- Lune décroissante : Umbrea.

Autour du bol places neuf coquillages blancs formant un croissant ( les pointes vers le haut tel un sourire). Si la magie a pour but de retirer ou perdre quelque chose, alors placez les coquillages de gauche à droite.

Une fois tous les coquillages placés, chantez le nom de la Déesse qui détient les pouvoirs nécessaires à la réalisation de votre désir. Les conflit concernant les commencement sont régis par Diana. Ceux impliquant les forces; énergies et pouvoirs sont sous l’influence de Jana. Enfin, les problèmes liés à la mort, le déclin et la stagnation sont à évoquer à Umbrea.

Les encensoirs pour l’encens lunaire sont placés autours du bol, sur l’autel, formant un triangle, il est donc claire que vous devez vous munir de trois encensoirs formant un triangle au milieu duquel se trouve le bol lunaire. Un triangle renversé comme un « V » est formé afin d’obtenir des manifestations sur le plan physique. Un triangle droit come un « A » est formé afin d’intervenir sur le plan astral.

Pendant le travail magique, l’énergie est concentrée dans le bol. Cela peut-être réalisé de diverses manières. Lors de rituels en groupe, les membres pointeraient les dagues rituelles en direction de la prêtresse, qui se tient devant l’autel. Les membres visualisent leur énergie s’écoulant d’eux, via leur dague, jusqu’à atteindre l’aura de la prêtresse. Puis celle-ci visualise l’énergie collective arriver jusqu’à elle, passant par sa propre dague, pour atterrir dans le bol. Ou elle peut simplement placer ses paumes au-dessus du bol et se concentrer sur l’énergie qui sort de ses mains. Pendant cela, elle doit réciter une incantation, précisant le but de la « charge », ou sinon le groupe peut chanter leur intention de réaliser ce sort.

Une autre façon à laquelle l’énergie peut être levée en ajout à cette dernière technique, est de respirer profondément. Chaque personne inspire doucement et profondément et exhale, alors qu’ils visualisent l’énergie s’écoulant à l’extérieur de leur corps par leur dague rituelle ou leurs mains. Les mystiques Orientaux enseignent que l’éther de notre planète peut être tiré par la respiration, et condensé en pure énergie. Ils appellent cela le prana.

Une autre méthode est d’ « enchanter » l’eau. Commencez par passez votre main droite au-dessus du bol d’eau, et ce dans le sens des aiguilles d’une montre. Faîtes ceci neuf fois, puis faîtes de même avec votre main gauche. Vous aurez besoin de créer un chat qui vous servira à décrire votre intention. Il peut avoir qu’une seule rime, ou comme vous le souhaitez. Alors que vous chantez, soufflez doucement sur l’eau sans trop déranger la surface. Formulez l’incantation qui doit être aussi descriptive que possible, à propos de votre désir.

Une fois que vous avez dit votre incantation et dirigé les mots dans l’eau, il est temps de libérer la « charge ». Une technique pour cela est de faire bouillir l’eau et d’observer les vapeurs s’échapper. Faites alors bouillir le liquide jusqu’à ce que toute l’eau soit partie. Quand les vapeurs commencent à apparaître, alors répétez votre incantation, et suivez-les du regard alors qu’elles montent vers le ciel. Elles portent votre magie, afin qu’elle puisse prendre effet. Pensez à cela en même temps que vous les regardez s’échapper.

Une autre très vieille méthode est de déverser le contenu du bol dans un ruisseau ou une rivière. Alors que vous faîtes cela, réciter ces rimes :

« Je rend l’eau à l’eau
Qui mon sort, détient,
Je l’offre à ce ruisseau,
Pour qu’il le guide bien. »

(ces une traduction boiteuse des rimes, alors le mieux serait de les reprendre en anglais et de les traduire par vous-même)

Recevoir la lumière de la lune (pour les femmes) :

La prêtresse recevant la pleine lune, a besoin d’un(e) assistant (e). Ce(tte) dernier (ère) nécéssite pour ce rôle un disque en argent, lisse, régulier et très poli. Si c’est absolument nécessaire un petit miroir amovible peut être utilisé à sa place. La prêtresse se tiendra debout ou s’agenouillera devant l’autel avec la tête inclinée vers le bas. L’assistant(e) coiffera la prêtresse et lui fera une raie, à la base du crane, en utilisant l’eau ou l’huile si ses cheveux sont trop courts. Pendant ce temps, la prêtresse visualise la Déesse arriver derrière elle, dans sa propre forme, l’assistant(e) fera en sorte que la lumière lunaire se réfléchisse sur la base du crane de la prêtresse en utilisant le disque d’argent. Vous trouverez cela sûrement très difficile à réaliser avec l’atmosphère polluée d’une ville, il est vrai que cette méthode fonctionne mieux à la campagne ou dans une région désertique.

Une fois que la prêtresse reçoit la Lune, elle la transmet au bol lunaire, ou elle peut la garder en elle et ce pour une durée de sept jours. Cette lumière est de l’énergie lunaire pure, et peut être imprégnée de n’importe qu’elle forme de pensées que la prêtresse désir créer.

Recevoir la lumière de la lune pour les hommes :

Contrairement aux femmes le prêtre recevant la Pleine lune n’a pas besoin d’assistant, mais il peut en désigner un s’il le désire. Les hommes ne peuvent pas recevoir la lune comme les femmes, et ne peuvent visualiser la déesse émerger d’eux. Le prêtre se tiendra debout ou s’agenouillera devant l’autel, en penchant sa tête légèrement vers le sol. En utilisant un disque de laiton bien poli, la lumière de la lune est reflétée sur son front. À ce moment, le prêtre visualisera lui-même en tant que Pleine lune.

Une fois la lumière reçue, le prêtre le transmettra au bol. Les hommes ne portent pas la lumière lunaire très bien, aussi il est préférable de la transmettre rapidement au bol et de ne pas attendre pour le faire, car seules les prêtresses peuvent profiter de la période des sept jours de « stockage ».

Note :

Il existe de nombreuses méthodes pour qu’une femme puisse recevoir la lumière de la Lune, sans assistante. La technique que j’ai donné ici, n’en est juste une parmi plusieurs. La lune peut aussi être reçue en prenant une posture religieuse, ici pas de magie, mais seulement une bénédiction ou union avec le divin.

De nos jours, vous pouvez placer un miroir derrière vous et le positionner de sorte à ce que la lumière se reflète sur vous. L’une des vieilles méthodes d’union non-magique était pour une femme de s’allonger nue sous la Pleine lune et prendre la position de la Déesse de la lune. Cette posture fait aussi référence à celle de la déesse Étoile, et prend la forme d’un X, les bras et les jambes écartés. La femme s’oint elle-même avec une huile de la lune, juste au dessous de son nombril, avec l’huile elle dessine un croissant. Alors qu’elle s’allonge sur la terre, elle regardera dans la lune et la tirera dans les muscles de son abdomen, et s’imaginera aspirer la lumière de la lune en son corps.

Comme les hommes qui aspirent le pouvoir en eux par le plexus solaire, une femme elle, l’attire sur la région de son nombril. C’est le centre d’une femme. Voilà, ce n’est qu’une méthode parmi d’autres mais qui peut être une puissante expérience.

La lune dans les signes zodiacaux :

Il est question ici de l’influence qu’amène la lune lorsqu’elle entre dans un des signes, ainsi que du type d’influence qu’elle peut amener.

Lorsque la lune entre en Bélier : c’est généralement pour accroître votre autorité. Traditionnellement, c’est à cette période que l’on invoquait Mars et les dieux de la guerre comme Arès.

Lorsqu’elle entre en Taureau : C’est généralement pour la pratique de rituels qui se rapportent à l’acquisition de bien, de maisons, à l’accroissement de vos richesse et de votre prospérité, et aux rites de fertilités. Rituels avec rose.

Lorsque la lune entre en Gémeaux : c’est pour les sortilèges de communication, de déplacements et de voyages, pour invoquer Mercure, favoriser les déménagements, les activités de relations publiques et l’écriture. Rituels avec miroirs.

Lorsqu’elle entre en Cancer : c’est pour honorer les déesses lunaires, jeter des sorts de protection sur soi, sa maison et ses bien et invoquer les esprits familiers pour une vie familiale paisible.

Lorsqu’elle entre en Lion : c’est pour accroître son rôle social, son courage, la fertilité masculine. Pour invoquer le soleil. Les arts.

Lorsqu’elle entre en Vierge : C’est pour obtenir un emploi, accroître ses facultés intellectuelles, améliorer sa santé.

Lorsqu’elle entre en Balance : C’est pour accroître sa créativité, son sens de la justice, régler des problèmes légaux et acquérir un équilibre spirituel, karmique ou émotif, rituel avec roses.

Lorsqu’elle entre en Scorpion : C’est pour régler ses problèmes sexuels, accélérer sa croissance psychique et réussir des transformations profondes.

Lorsqu’elle entre en Sagittaire : C’est pour favoriser les longs voyages, les activités sportives, l’enseignement et sa capacité de reconnaitre la vérité.

Lorsqu’elle entre en Capricorne (à éviter) : c’est pour accroître son ambition, être reconnu, favoriser sa carrière; propice aux affaire politiques.

Lorsqu’elle entre en Verseau : c’est pour accroître ses facultés créatives, ses projets originaux et novateurs, son sens artistique : favorise la liberté, l’amitié ainsi que la rupture avec des habitudes néfastes.

Lorsqu’elle entre en Poisson : c’est pour favoriser les rêves, la clairvoyance, toutes les facultés extrasensorielles, les activités musicales et artistiques en général.

Petite conclusion :

Contrairement aux autres types de magie la magie lunaire n’est pas encore très connue, ce qui expliquerait pourquoi il y a si peu d’information… Je les rajouterai si jamais je découvre quelque chose de nouveau!


source: me demander au besoin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La magie Lunaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le monde des Coquillages et la magie Lunaire.
» sujet LES SORCIERES
» [projet participatif] Athamé dans l'objectif du dégagement - création
» [Info] La magie Lunaire.
» Calendrier lunaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kalyxia :: Sciences Occultes :: La magie-
Sauter vers: